johanneaudy.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Le Nord de l'Ontario

Le Nord de l'Ontario

Imprimer

Cette section présentera la partie entre Winnipeg et Sault Ste-Marie

Distance prévue : 1419 km

Nombre de jours : 13 jours de vélo et 2 journées de repos

Distance moyenne par jour : 109 km

 

Jour 27 - 28 juillet : Winnipeg à Falcon Lake (Dugald, Elma et Hadashville)

Distance prévue : 161 km     Réalisée : 164,6 Température :        Montée : 189 m

Nous sommes partis à 8h15 Martial, Lison, Edward, Adien et Yves.  Yves nous guidait pour bien quitter la ville.  Par la suite, j'ai poursuivi avec Martial.  Jusqu'au kilomètre 89, nous roulions vers l'est avec un vent nord-ouest.  Ça roulait très bien.  Par la suite, jusqu'au kilomètre 115, nous avons roulé en direction sud et le vent était pratiquement uniquement de dos.  Quel bonheur.  Nous nous sommes fait courrir par un chien. J'avais beau crier « No », « Stay », rien ne fonctionnait.  Après tout, il comprenait peut-être le français!  Il n'a pas jappé et ne semblait pas malin, mais il voulait courrir avec nous.  Il nous a poursuivi un bon bout de temps.  Nous avons augmenté la vitesse jusqu'à 33km/h et il réussissait à nous suivre.  J'avait plus peur de le voir se faire frapper que de me faire mordre.

Nous sommes arrivés à l'hôtel vers 16h.  Nous étions vraiment content de notre journée.  Je n'étais pas fatiguée.  Nous sommes maintenant habitués avec les longues distances.  Je n'ai pas trop de problème quand le vent n'est pas de face.

Demain, la distance prévue n'est que de 70km, une petite journée pour nous.

 

Jour 28 - 29 juillet : Falcon Lake à Kenora (Rennie, West Hawk Lake et Keewatin)

Distance prévue : 67 km       Réalisée : 70 km (détour en ville) Température : 22/27 Montée : 406 m

Je suis partie avec Martial à 8h15.  Nous n'avions que 70 km à rouler, alors nous prenions vraiment notre temps. Nous sommes entrés en Ontario après 16 kilomètres.  Bien entendu, nous avons pris des photos.  Nous avons roulé toute la journée sous le soleil, sur un pavé neuf avec un accottement très large.  Le trajet est un peu plus valonneux, nous avions quelques petites montées et descentes.  Une journée idéale.  Comme la journée était courte, le lunch d'Éric était en arrivant à l'hôtel.  L'hôtel se trouve sur le bord de l'eau, un très bel endroit.  Il y avait par contre un petit problème d'électricité.  On ne pouvait pas avoir nos chambres, elles n'étaient pas prêtes et il n'y avait pas d'électricité.  Je suis partie avec Réal, Geneviève, Bernabé, Fernand-Marc, Berrnard et Hugo prendre un café en ville.  À notre retour, le problème électrique était réglé.  Nous avons une très belle chambre avec vue sur l'eau.  Ce soir nous aurons un souper de groupe dans le restaurant situé dans la partie supérieure vitrée de l'hôtel.

Jour 29 - 30 juillet : Kenora à Dryden (Vermillion Bay et Oxdrift)

Distance prévue : 137 km      Réalisée : 139,06 Température : 22/27 Montée : 877 m

Quelques notes à compléter: Je suis partie avec Martial à 7h30.  Quelques kilomètres après notre départ, Martial avait pris un peu d'avance et un jeune chevreuil est passé entre nous deux.  Martial ne l'a pas vu et je n'ai pas eu le temps de prendre une photo.  Un peu plus loin, alors que j'étais devant, Martial me criait « À droite, à droite, ... », je ne savais pas si c'était une voiture qui arrivait à droite ou autre chose, il continuait à crier.  Je me suis alors arrêtée et j'ai finalement vu mon deuxième chevreuil. Celui-ci j'ai eu le temps de le photographier.  Nous avons eu un parcours avec plusieurs montées et descentes.  À un certain point sur le parcours, il y avait des morceaux de pneu, des roches, un liquide foncé sur l'accottement.  Nous avons dû contourner cet accottement.  Un peu plus loin, nous avons compris.  Un cycliste avait fait une bonne chute due à de la mélasse sur la chaussée. Des cyclistes ont placé des roches et autres objets pour empêcher que d'autres cyclistes chutent.

Le lunch était au kilomètre 94.  Je suis arrivée pour le lunch, très fatiguée.  Plusieurs cyclistes m'ont mentionné que j'avais l'air fatigué.  Après le lunch, Alain (encadreur) a roulé avec nous.  À quelques kilomètres de la fin, il a fait une crevaison.

Jour 30 - 31 juillet : Dryden à Ignace (Borups Corners)

Distance prévue : 108 km       Réalisée : 107,32 Température : ?/27 Montée : 519 m

Je suis partie avec Martial à 8h15.  Comme nous avions une courte distance, 108 km, nous pouvions prendre notre temps.  Le parcours était valonneux mais très intéressant.  Au début de la journée, nous avions un large accottement.  Un peu plus tard, nous n'avions pratiquement plus d'accottement et il y avait beaucoup de circulation, particulièrement des camions.  Nous nous sommes faits frôler à 2 reprises, nous avons eu peur.  Nous avons pris le lunch après 66 km.  Nous sommes séparés dans 2 hôtels à Ignace.  Ce n'est pas le grand luxe, mais c'est propre.  Le choix des restaurantés pour souper est un peu plus restreint. Je suis partie souper avec Hugo, Daniel, Adrien, Réal, Aline, André, Lily et Martial.  Nous avons opté pour un buffet chinois.  Ce n'était pas le meilleur choix.

 

Jour 31 - 1er août : Ignace à Upsala (English River)

Distance prévue : 112,5 km      Réalisée : 110,8 Température : 22/27 Montée : 388 m

Ce matin, les bagages devaient être dans le camion pour 6h30 car nous partions en vélo pour déjeuner au deuxième hôtel, à 2 km plus loin.  Les vélos avaient été entreposés dans 2 chambres.  Personne n'avait les clés de ces 2 chambres et il n'y avait personne à la réception.  Nous ne pouvions pas avoir nos vélos.  Les fenêtres étaient ouvertes mais il y avait des moustiquaires.  Nous avons réussi à enlever les moustiquaires et débarrer les portes, un vrai cambriolage.

Nous sommes partis  à 7h15, soit après le déjeuner.  Nous avons roulé sur des routes avec peu d'accottements et beaucoup de circulation de camion.  Nous avons dû prendre le gravier à 3 reprises.  Nous sommes arrivés à l'hôtel à 12h30.  Nous logeons encore dans 2 hôtels, mais il n'y a que 4 cyclistes dans le deuxième.  C'est là que nous déjeunerons demain matin, soit à 4 km de notre hôtel.

J'ai vérifié les rayons de ma roue arrière, et tout va bien.  Le mécano de Winnipeg a fait du bon travail.

Jour 32 - 2 août : Upsala à Thunder Bay

Distance prévue : 134 km      Réalisée : 136,41 Température : 19/36 Montée : 589 m

Quelques notes à compléter : Nous devions aller déjeuner au deuxième hôtel.  Comme il n'y avait pas de place pour tous les cyclistes, certains allaient déjeuner à 6h30 et les autres à 7h30.  J'étais prête à partir à 7h15 MAIS j'avais un rayon cassé sur ma roue arrière.  Non, mon problème de roue n'était pas tout à fait réglé.  Alain a été très patient comme toujours et a remplacé mon rayon.

J'ai pu voir mon premier orignal.  Malheureusement il était mort sur le bord de la route.  Après 34km, nous avancions l'heure.  Nous sommes maintenant à la même heure qu'à Québec.  Nous sommes passés à l'endroit où tous les cours d'eau qui coulent vers le nord se retrouvent dans l'océan Arctique. J'avais pris une photo en 2001 alors que nous avions emprunté la route 11 (photo de 2001).  Cette année, nous avons emprunté la route 17 (photo prise en 2010).  Nous avons pris le temps d'arrêter quelques minutes aux chutes Kakabaka.  À notre arrivée à l'hôtel, nous nous sommes installés pour faire l'entretien de nos vélos.  Je devais trouver un réparateur pour ma roue.  Je suis allée souper avec Daniel, Réal, Marc, Diane, Martial et Adrien chez Boston Pizza.  Après le souper, j'ai pris une longue marche avec Marc et Diane pour trouver un guichet RBC.  Nous avons marché au moins 8 km.

Jour 33 - 3 août : Journée libre à  Thunder Bay

Je me suis réveillée à 8h30, le déjeuner se terminait à 9h.  Je n'ai pas perdu de temps.  Après le déjeuner, je suis partie avec Réal dans une boutique de vélo.  J'ai fait réparer ma roue arrière.  Je crois avoir trouvé un bon mécano, il a pris le temps de réajuster tous les rayons.  Le propriétaire nous a dit que la Saskatchewan et le Manitoba sont des endroits très difficiles pour les roues et les rayons.  J'ai laissé mon vélo environ une heure et je suis partie avec Réal et Jo faire un tour dans une autre boutique.

En revenant à l'hôtel, je suis repartie avec Réal, Daniel et Jocelyn pour aller faire notre lavage et dîner.

 

Jour 34 - 4 août :  Thunder Bay à Nipigon (Pearl et Dorion)

Distance prévue : 117 km      Réalisée : 121,09 Température : 20/34 Montée : 705 m

Sur notre route, nous pouvions voir des affiches annonçant le monument en l'honneur de Therry Fox.  Il y avait une petite côte à grimper pour aller le voir de près.  Nous y sommes allés et avons pris quelques photos.  Pour le dîner, Éric était installé près d'un garage à Dorion.  J'ai réalisé que j'avais pris des photos de ce même garage en 2001.  Les 3 côtés du garage étaient peints.  Bien entendu, j'ai repris les mêmes photos pour comparer.  L'arrivée à la ville de Nipigon était prévue au kilomètre 105.  En réalité, au kilomètre 105, nous pouvions voir une affiche pour Nipigon à 11 km.  À partir de là, le reste de la route était en construction.  Si mes rayons tiennent le coup après ce trajet, ils tiendront sûrement jusqu'à Québec.  C'était vraiment déplasant de rouler sur cette route.  Nous couchions dans 2 hôtels différents.

 

Jour 35 - 5 août : Nipigon à Terrace Bay (Rossport et Schreiber)

Distance prévue : 107,5 km      Réalisée : 112,2 Température : 17/25 Montée : 1055 m

Comme il n'y avait que très peu de probabilité de pluie, j'ai décidé de ne pas traîner mon kit de pluie.  Quand je suis sortie de la chambre, il pleuvait.  Nous devions revenir 2,4 km sur nos pas, pour aller déjeuner au deuxième hôtel.  J'ai ressorti mon kit de pluie pour aller déjeuner.  Il était 6h15 et c'était encore sombre.  Nous sommes partis à 7h30.  Finalement, nous n'avons pas eu de pluie de la journée.  Nous avons eu la chance d'avoir un bon vent de dos.

Nous avons grimpés quelques longues côtes mais pas trop abrutes.  Nous avons pu voir des vues impressionnantes du lac Supérieur.  Ce fut une très belle journée.

Jour 36 - 6 août : Terrace Bay à Marathon

Distance prévue : 73 km      Réalisée : 76,86 Température : 13/23 Montée : 876 m

Comme nous avions une courte distance, le déjeuner était de 7h à 8h.  Ce n'était pas chaud (13 degrés) mais on ne nous annonçait pas de pluie.  Nous sommes partis à 8h20.  Nous avons eu une très belle journée remplie de belles côtes.  De plus, il y avait un accottement pratiquement sur tout le trajet.  Il n'y a pas eu de lunch sur la route, le dîner était prévu en arrivant à l'hôtel.  Nous sommes arrivés vers 12h45.

Jour 37 - 7 août : Marathon à White River

Distance prévue : 93 km      Réalisée :96,48  Température : 13/25 Montée : 646 m

Nous sommes partis tôt.  La température était fraiche au début.  Après quelques kilomètres, nous avons croisé quelques mines d'or, dont Barrick Gold, le premier producteur aurofère mondial.  Au lunch, Réal n'était pas encore arrivé et j'ai appris qu'il avait rencontré un ours de très près.  C'est durant le souper qu'il m'a raconté son histoire.  Ouf!! J'aimerais bien rencontré un ours, mais d'un peu plus loin.  Nous sommes arrivée à White River, là où a démarré l'histoire de Winnie the Pooh!.  Nous ne nous sommes pas dirigés immédiatement vers l'hôtel mais plutôt au parc de Winnie ainsi qu'à son musée.  C'est une petite ville, pour ne pas dire un petit village, mais Winnie en est la vedette.  Bien entendu, j'ai pris quelques photos.

Jour 38 - 8 août : White River à Wawa

Distance prévue : 93 km      Réalisée : 99 km Température : 10/30 Montée : 493 m

Au réveil ce matin, il y avait un brouillard sur le petit lac en face de l'hôtel.  Ceci était dû à la fraîcheur de la température.  Avant d'aller déjeuner, j'en ai profité pour aller prendre quelques photos.  Daniel, notre photographe attitré y était également.  Par la suite, je suis allée déjeuner.  C'était le meilleur déjeuner que nous avions eu jusqu'à date.  Nous nous sommes bien habillés pour partir.  Après quelques kilomètres, mon premier ours enfin!  Malheureusement, c'était un bébé qui s'était fait frapper par une voiture.  Non, je n'ai pas pris de photo.  Nous avons vraiment eu une très belle journée avec un vent de dos et de belles côtes à monter et descendre.  J'ai l'impression d'aimer de plus en plus les côtes.  Nous avons également eu plusieurs beaux lacs à prendre en photo.

En arrivant à Wawa, nous sommes arrêter au kiosque d'information touristique, là où nous attend une immense oie sauvage appelé, en indien, wawa.  Éric avait installé le lunch dans le petit parc juste à côté.  Comme il était tôt, les chambres n'étaient pas prêtes.  Nous avons continué au village avec Jo (Jacques) et Lison pour aller voir la plage et la ville.  Nous sommes revenus à l'hôtel.  Ce soir, je changeais de coloc, je partagerai maintenant ma chambre avec Lison.  Je suis allée souper avec Alain G. et Lison au Tim Horton, tout près de l'hôtel.  Par la suite, nous sommes tous allés prendre une longue marche en ville.

 

Jour 39 - 9 août : Wawa à Batchawana Bay (Parc du Lac Supérieur et Montreal River Harbour)

Distance prévue : 159 km      Réalisée : 161,05 Température : 10/30 Montée : 493 m

Quelques notes : Grosse journée en perspective.  Beaucoup de côtes et beaucoup de chaleur, manque d'eau.  Problèmes de dérailleurs pour les petites vitesses.  Séparés dans 4 hôtels.  Départ à 7h30 et arrivée à 17h30.  Baignade dans le lac Supérieur en arrivant.

Jour 40 - 10 août : Batchawana Bay à Sault Ste-Marie (Heyden)

Distance prévue : 70,5 km      Réalisée : 73 km Température : 22/34  Montée : 400 m

Quelques notes : Très belle et courte journée.  Nous avons pris notre temps.  Dîner en arrivant à Sault Ste-Marie dans un parc.  Visite dans une boutique de vélo pour vérifier ma chaîne et mon dérailleur.  Je vais le chercher demain. Souper au restaurant de l'hôtel.  Restaurants près de l'hôtel complets, spectacle de Kiss à quelques rues de l'hôtel.

Jour 41 - 11 août : Journée libre à Sault Ste-Marie

J'avais donné mon nom comme bénévole pour faire l'épicerie avec Éric.  Nous devions nous rejoindre à 10h30 à la porte de l'hôtel.  Nous étions 4, soit Daniel, Pierre, Éric et moi.  Ce fût une très belle expérience pour moi de faire l'épicerie pour 34 cyclistes pour 5 jours.  Daniel, Pierre et moi poussions chacun panier.  Éric était aux commandes... « Johanne, ça me prend 100 petits contenant de jus, pas de brevage ou de boisson, mais bien des jus, sinon, ça va chialler... regarde les spéciaux », « Daniel, ¸ça me prend xx barres tendres variées », etc.

Je constate à tous les jours à quel point nos guides travaillent pour nous.  Éric se fait  un menu pour les jours de vélo, cette fois-ci, il y a 5 jours.  À partir de ces menus, il doit faire une liste d'épicerie.  Nous avions 3 paniers à passer aux caisses.  Ce n'était pas terminé.  Tous les articles devaient être placés dans le camion.  Des articles pour les glacières, les chips et les biscuits, chacun sur leur corde à linge, les bananes dans leur boîte, etc.  Après l'épicerie, ce fut le tour de la bière au Beer Store.  J'ai vraiment aimé l'expérience.

Après l'épicerie, j'ai pris quelques heures pour mettre des photos et rédiger quelques textes sur le site.  Vers 15h, je suis allée chercher mon vélo chez le marchand et je suis allée faire un tour sur une petite île où il y avait des écluses.  Il y avait un barage de secours.  Il y a quelques barrages de secours comme celui-là dans le monde, mais c'est le seul qui a déjà servi suite à un accident.  Vous pouvez regarder les photos pour en savoir un peu plus.  C'est assez impressionnant.  Ce fût une belle petite randonnée de 8km.

Voir « Le Sud de l'Ontario » pour la suite

Mise à jour le Lundi, 21 Janvier 2019 10:20